Image André-Jacques Auberton-Hervé

André-Jacques Auberton-Hervé


André-Jacques Auberton-Hervé

Un parcours exceptionnel

Très tôt, il croit en l’importance de l'innovation technologique et industrielle. Né au mois de novembre 1961, André-Jacques Auberton-Hervé passe toute sa scolarité dans l'Hexagone et obtient son baccalauréat à 16 ans. Alors qu'il n'a même pas 25 ans, il devient une référence grâce à ses recherches, qui mènent à des innovations notables sur les marchés spatial et militaire et lui permettent d’être invité à de nombreuses conférences scientifiques. Durant sa scolarité, André-Jacques Auberton-Hervé préfère les matières techniques et les mathématiques.

L'UE doit envisager des outils financiers plus efficaces pour accompagner les jeunes pousses. Il est sûr que l’Europe dispose d’atouts indiscutables. Selon André-Jacques Auberton-Hervé, mettre en place les outils adéquats permettant de soutenir ses entreprises les plus performantes est une nécessité pour l'Europe pour rattraper son retard sur les Etats-Unis et la Chine.

Un expert de la croissance à l'échelle internationale

Que ce soit pour les composants électroniques ou pour d'autres activités, les clients d’André-Jacques Auberton-Hervé sont dispersés dans le monde entier, par exemple aux Etats-Unis et en Arabie saoudite. En introduisant Soitec en bourse dès 1999, son PDG s'est donné les moyens de faire face à ses concurrents. Avec cinq usines implantées dans diverses régions du monde, l'entreprise d'André-Jacques Auberton-Hervé dispose d'une visibilité internationale.

Doté d'un grand sens de la communication, André-Jacques Auberton-Hervé est fidèle dans ses amitiés et s'associe aux meilleurs pour défendre des projets ambitieux. Pour que l’Europe puisse assurer sa croissance, l'union est d'après lui indispensable. Il siège au groupe KET (Key Enabling Technologies) sur les technologies clés. André-Jacques Auberton-Hervé salue naturellement les centaines de millions débloquées par l'Europe pour le développement de l'industrie de la microélectronique.