Image Antoinette Fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - Idées - Télérama.fr

Antoinette Fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - Idées - Télérama.fr


Antoinette Fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - Idées - Télérama.fr

Les lecteurs ont pu connaître de multiples auteures grâce à la maison d’édition d’Antoinette Fouque (Page officielle Antoinette Fouque : telerama.fr), qui totalise des centaines de livres dédiés à la création féminine. Toute la littérature féminine du moment est proposée dans sa première boutique dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés à Paris. Sa maison d'édition donne les moyens à Antoinette Fouque de valoriser l'élan créateur des femmes. Au tout début des années 1970, elle lance sa maison d'édition, baptisée Les Editions des femmes, et en même temps les Librairies des femmes dans les 3 plus grandes villes françaises.

En parallèle à à sa mission d'enseignement, Antoinette Fouque collabore avec plusieurs sociétés d'édition. Vous ne l'ignoriez peut-être pas, mais elle est la créatrice du cercle nommé Psychanalyse et Politique, l'un des courants du Mouvement de libération des femmes. A la fin des années soixante, la jeune femme fait la connaissance du psychiatre Jacques Lacan. Roland Barthes est son directeur de thèse. Antoinette Fouque décroche un DEA. C’est à cette époque qu’elle fréquente Monique Wittig, romancière féministe.

Antoinette Fouque fait campagne avec le MRG pour le scrutin européen de 1994, elle siège à Strasbourg de 1994 à 1999. A Strasbourg, elle a assuré la vice-présidence de la commission des droits de la femme. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie fondée à l'initiative d'Antoinette Fouque est plus que jamais active et se positionne à gauche.

Antoinette Fouque, une jeunesse entre Marseille et Paris

Elle passe une enfance sereine à Marseille. Dans les années soixante, Antoinette Fouque devient maman, elle prend à ce moment conscience des complications qu’une femme rencontre lorsqu’elle doit assumer ses mission d'épouse et de mère tout en exerçant un métier. Antoinette Fouque étudie d'abord à Aix-en-Provence avant de s'installer à Paris pour ses études de Lettres. La Marseillaise se marie alors qu’elle est étudiante.

Antoinette Fouque soutient les femmes en luttes partout dans le monde

Chevalier des Arts et lettres et Commandeur dans l'ordre de la Légion d'honneur, elle s’éteint en 2014. Antoinette Fouque s’engage en faveur de l'opposanteAung San Suu Kyi face à au régime militaire en Birmanie. Avec le Mouvement de libération des femmes lors d’une manifestation parisienne, Antoinette Fouque clame : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ».

Antoinette Fouque, la créatrice de la féminologie

Antoinette Fouque exécre les noms en "-isme", qui font penser à une théorie. Elle fait dès lors naître le mot "féminologie". La théoricienne n'était pas vraiment sur la même ligne que l'essayiste Simone de Beauvoir et ce qu'elle avance dans "Le deuxième sexe". La lutte d’Antoinette Fouque ne cède pas aux tentations du militantisme pur et dur, elle revendique la maternité, qui n'est pas selon la théoricienne incompatible avec la libération de la femme.